Qi Gong

Le Qi Gong enseigné à Terre d’Asie

L’enseignement dispensé à Terre d’Asie doit ses racines à des maîtres de renommée internationale. Ils m’ont permis de mettre aujourd’hui mon expérience au service des pratiquants qui s’adressent à moi pour les accompagner. Je suis heureuse de pouvoir les encourager dans ce travail d’ouverture à tous ces aspects de l’être que le Qi Gong propose de révéler, d’approfondir, d’ancrer, de transformer, d’épanouir.

Maître Kunlin Zhang et Catherine Bousquet J’étudie depuis 1987 auprès de Maître ZHANG KUNLIN, avec lequel je suis revenue de Chine en 1992 pour monter le centre LIKAN à Paris, aujourd’hui renommé LUDONG MING.

Je dois à Zhang Kunlin l’enseignement traditionnel de toutes ces disciplines :

Je dois également à Zhang Kunlin la compréhension des fondamentaux du Qi Gong, sans lesquels aucune pratique ne peut s’enraciner, ni se développer dans les différentes voies de préservation de la vie que j’ai explorées auprès de lui :

  • La voie thérapeutique (Qi Gong médical et d’auto-traitement),
  • La voie martiale d’auto-défense.

Depuis 2015, les Monts Wudang m’ont appelée. J’ai choisi de poursuivre mon destin sur la Voie des Maîtres. J’ai rencontré Maître YUAN LI MIN et Maître CHEN LI SHENG auprès desquels je continue à développer en même temps qu’approfondir les voies martiale et méditative.

Un enseignant ne peut transmettre dans le temps que s’il continue à approfondir la voie auprès des anciens. Ce n’est que dans l’humilité, la fidélité, le respect des maîtres que l’art vous élève à la connaissance de soi.

La pratique de la langue chinoise, la connaissance des lois de la médecine chinoise et des grands principes du taoïsme m’ont permis de me rapprocher des maîtres, lorsque j’ai eu l’occasion de leur servir d’interprète en France et en Chine.

Je continue de me rendre chaque année entre 2 et 3 mois dans la province du Wudang (Hubei) pour travailler auprès des maîtres Yuan Li Min et Chen Li Sheng, de même que Zhang Kunlin demeure mon maître en France.

Les Maîtres du Wudang J’enseigne également à Terre d’Asie :

Ces formes ont été enseignées aux maîtres Yuan Limin et Chen Lishen par Da Shifu YOU XUAN DE, actuel représentant nommé par le gouvernement pour veiller sur le patrimoine culturel de la lignée taoïste de WUDANG PAI.

J’ai été amenée à rencontrer à Rome le maître de mes Maîtres, le Grand Maître YOU XUAN DE. Je bénéficie à mon tour de son précieux enseignement. C’est pour moi une immense joie, à mon humble niveau, de servir la Voie auprès d’eux, parmi tous les disciples de WUDANG PAI.

QI GONG : capter l’énergie vitale

En Chine, où l’on doit avant tout « prendre soin de son enveloppe physique pour que l’âme aie envie de l’habiter », le Qi Gong (Qi signifie énergie, Gong travail) fait partie du quotidien.

Postures, massages, exercices respiratoires, mouvements : tout, dans cette discipline, est destiné à mieux capter l’énergie vitale dans l’air et dans la nourriture, et à la faire circuler harmonieusement dans les canaux subtils du corps appelés méridiens (Jingluo). Le Qi va servir à véhiculer le sang et les liquides pour nourrir chaque tissu, les organes sensoriels, les organes internes et les viscères (Zang Fu) qui sont à l’origine des transformations de la matière (nourriture + air) en fluides corporels.

Pour la médecine chinoise, la circulation et les rapports harmonieux entre ces trois substances appelées SAN BAO (énergie Qi, sang Xue, et liquides Shui) est essentielle et suffisante pour soutenir toutes les fonctions de l’être ; en évitant les blocages responsables des maladies, elle garantit une meilleure santé physique et psychique.

Cours de Qi Gong au Wudang

LES PRINCIPES FONDAMENTAUX :

  • Concentration (Ji Zhong Zhu Yi),
  • Décontraction (Fang Song),
  • Importance du placement (verticalité et rétroversion constante du bassin, répartition du poids du corps…),
  • Souplesse de toutes les articulations travaillées dans la rondeur. En prenant conscience des raideurs installées dans différentes zones, le mental va dénouer les tensions et autoriser le corps à regagner une souplesse naturelle sans s’adresser aucunement à la volonté d’étirer comme en stretching,
  • Sensibilisation à l’ouverture des points vitaux, ainsi qu’aux associations naturelles de certains segments du corps qui rendent le mouvement ou la posture cohérents, harmonieux, et favorisent la circulation des fluides dans tout l’organisme.

LES OBJECTIFS :

  • Tonifier les organes : ce sont eux qui dominent tous les tissus, la construction et la circulation des fluides, les sens et les émotions, soit l’ensemble de notre vitalité,
  • Améliorer l’équilibre et la symétrie pour entraîner la circulation harmonieuse des liquides corporels (sang et eau), et des différents Qis, fortifier l’énergie vitale (Zhen Qi) et défensive (Wei Qi),
  • Un meilleur contrôle de ses émotions : les organes gèrent chacun une émotion ; lorsque leur énergie est perturbée, le foie provoque la colère, les reins la peur, les poumons la tristesse, la rate le souci, tandis que le cœur, hormis la joie, a une incidence sur toutes les émotions. Les émotions positives sont favorisées ici par le travail non verbal du corps.

La répétition du geste, l’attention portée sur chaque zone du corps mobilisée, chaque articulation sollicitée, va améliorer la circulation, l’harmoniser. Tous les domaines de l’être vont finir par en bénéficier :

  • Le corps acquiert la santé,
  • Le mental et les émotions s’apaisent,
  • L’esprit s’ouvre.

Le Qi Gong se travaille aussi avec des déplacements lents et fluides mimant dans l’espace avec une sereine beauté les techniques précises d’un art martial énergétique appelé TAIJI QUAN.

QI GONG des CINQ ORGANES, Wu Zang Qi Gong (cliquer pour le détail)

Comment employer l’ensemble des articulations pour mobiliser l’énergie interne.

Travail dans la rondeur sur l’isolation et la combinaison de mouvements contraires servant la construction d’une petite boule d’énergie qui sera plus tard déplacée devant chaque organe.

Démonstration du Qi Gong des 5 organes avec Maître Zhang Kunlin
{"popup_fix":"false"}
(cliquer pour fermer le volet)

QI GONG des SIX SONS, Liu Yi Gong (cliquer pour le détail)

À chaque organe correspond une vibration particulière et bénéfique.

Exercices préventifs, de maintien de la santé et d’auto-guérison, efficacement construits autour de six postures, six vibrations, capables d’avoir un effet curatif sur nos organes.

Parce que nos organes ont des fonctions fondamentales sans lesquelles l’organisation du corps, la circulation des fluides, les activités mentales et nos émotions ne peuvent ni fonctionner ni s’exprimer, tous les exercices de Qi Gong consistent à améliorer les relations entre les différents acteurs de notre santé :

  • Le cœur et l’intestin grêle,
  • Le foie et la vésicule biliaire,
  • La rate et l’estomac,
  • Les poumons et le gros intestin,
  • Les reins et la vessie.

Retrouvez plus d’informations sur les fonctions des organes à la page introduction à la médecine chinoise.

Le pouvoir des Sons est connu dans toutes les traditions pour pénétrer notre structure énergétique et y laisser ses effets hautement thérapeutiques. Platon n’ignorait pas son influence sur l’âme en écrivant qu’elle peut briller d’une lumière éternelle lorsqu’elle est touchée par les vibrations subtiles de la musique.

Le QI GONG DES SIX SONS peut avoir des effets immédiats sur la bonne fonction de tous les organes et des viscères, tout en proposant l’avantage d’être facilement intégré. Il est :

  • POSTURAL,
  • SIMPLE,
  • RAPIDE.

Il est donc accessible en quelques heures et ne nécessite que 15 minutes par jour de pratique.

Qi Gong des Six Sons en forêt avec Terre d’Asie
{"popup_fix":"false"}

Terre d’Asie propose des stages de Qi Gong des Six Sons. Retrouvez toutes les informations à la page Stage de Qi Gong des Six Sons

(cliquer pour fermer le volet)

QI GONG du TIGRE, Hu Gong (cliquer pour le détail)

Le Qi Gong du Tigre

Tout, dans les postures et les déplacements, parfois longuement tenus, rappellent l’animal.

Tigre bondissant Vrilles particulières de la taille, axe du corps, déplacement et placement des jambes croisées genoux l’un derrière l’autre, mains en forme de griffe, dos en forme de tigre (hu bei), rassemblé puis bondissant, tête érigée, ces postures nous aident à pénétrer jusqu’au regard l’esprit du Tigre, connu pour être un super-prédateur.

Chargé de la direction de l’ouest, le siège de ce bel animal à quatre pattes, bien sur terre, est en médecine chinoise celui des POUMONS, organe concerné par l’élément air. Il symbolise la force tranquille et la puissance de l’action.

Qi Gong du Tigre, force tranquille, puissance de l'action
Qi Gong du Tigre, force tranquille, puissance de l'action

La force tranquille est la qualité la plus importante recherchée dans les arts martiaux, qui sont des arts de SELF-DEFENSE. mais n’en sont pas moins des arts de combat. Le combattant ne peut avoir aucune action efficace dans l’agitation qui disperse les moyens d’observation, dissipe les sensations et l’acuité, détruit la coordination. La tranquillité permet de rester disponible à toutes les manifestations extérieures avant de s’en saisir pour bondir sur sa proie, ou contrer l’adversaire avec une extrême promptitude, corps et mental unis dans une action juste et efficace.

Tigre bondissant
Tigre bondissant

En QI GONG, la force et la tranquillité sont les premiers moyens thérapeutiques recherchés, avec une heureuse influence sur tous les aspects émotionnels.

HAN XIONG BA BEI (dos rassemblé grâce à la poitrine évidée, et à la décontraction de l’aine), ou GONG BEI (le dos comme un arc), synonyme de HU BEI le dos du tigre, est un principe fondamental de l’art martial interne.

La plupart, si ce ne sont tous les mouvements comportent l’idée de s’arrondir (la vision du dos ne donne pas pour autant celle d’un dos rond mais rassemblé) ou de se tendre comme l’arc avant de détendre le corps, à l’instar de la flèche décochée allant droit au but.

Tous les mouvements utilisent DANTIAN et MINGMEN comme centres YIN et YANG d’émergence du QI.

La majesté et toute la force du Tigre symbole de l’action souple, féline, rapide et bien placée pour atteindre son but repose sur la puissance de ses épaules antérieures, mais avant tout sur la colonne vertébrale. Il a le même nombre de vertèbres que l’être humain, prolongées au niveau de la queue par le double de vertèbres dorsales, soit 24.

Queue du Tigre

Cette belle prolongation fait de la queue du tigre une antenne placée en connexion tant au niveau des forces telluriques, que célestes car souple et aérienne.

Pour compléter la puissance du Tigre, les cinq éléments se rassemblent ici : en plus du mariage de légèreté étonnante malgré le poids de son corps, équilibre parfait entre ciel et terre, ses élans sont mûs par le feu, et sa souplesse est celle de l’eau qui s’efface sous les tentatives de saisie.

Tigre en pleine course Observez ou imaginez un tigre à l’affût, ou bondissant : sa mobilité, sa souplesse, son attitude face au danger sont magnifiques. Cette magnificence est le produit de cet équilibre naturel auquel nous cherchons à nous relier en QI GONG.

Dans le QI GONG DES CINQ ORGANES, nous utilisons aussi l’exercice de concentration sur WEILU, à la pointe de la colonne vertébrale, pour faire tourner la queue du Tigre (ZHUAN LAOHU TAI).

S’IDENTIFIER A L’ANIMAL :

Le fait de s’identifier à un animal peut apaiser toutes les distorsions du psychisme humain, en récupérant les qualités inhérentes à l’être relié à sa partie animique, qui peut libérer ou révéler selon nos propres intentions ses aspects les plus beaux, le plus nobles, ou les plus sauvages.

Le QI GONG DU TIGRE est le plus YANG de notre enseignement. Loin d’être le plus aisé, ou le plus confortable, il sollicite nos qualités de courage, de volonté, de lâcher prise, comme toutes les postures statiques (ZHAN ZHUANG), avec comme particularité l’immobilité sur les torsions allant jusqu’à provoquer le RUGISSEMENT DU TIGRE.

Gueule du Tigre

Le QI GONG du TIGRE est enseigné sous forme de stages, son initiation est incluse dans le programme des formations QI GONG et WUSHU.

Stage à Terre d’Asie avec Maître ZHANG KUNLIN, auquel je dois l’enseignement :

Terre d’Asie propose un stage de Qi Gong du Tigre. Retrouvez toutes les informations à la page Stage de Qi Gong du Tigre

(cliquer pour fermer le volet)

QI GONG des YEUX, Yanjing Qi Gong (cliquer pour le détail)

Dans la Médecine Chinoise Traditionnelle, les YEUX appelés fenêtre du FOIE et miroir de l’âme, sont également reliés aux principaux organes du corps dont les méridiens (trajets énergétiques qui relient nos organes internes à différentes zones, tissus et organes sensoriels) contournent l’œil.

Correspondances avec les entrailles

1 : Canthus externe, 2 : Cœur, 3 : Poumon, 4 : Rate, 5 : Cantus interne, 6 : Rate, 7 : Foie, 8 : Reins, 9 : Poumon, 10 : Cœur

C’est pourquoi le Qi Gong des yeux est également une technique de renforcement de l’ensemble du corps.

Son objectif se résume ici à :

  • Améliorer l’acuité visuelle,
  • Accroître la santé GLOBLALE du corps.

Véritable outil thérapeutique, il sert à prévenir et réparer À TOUT AGE la plupart des affections connues des yeux (voir classification) dont :

  • La dégénérescence maculaire due à l’âge (cataracte),
  • Les principales amétropies (myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie).

MÉTHODE :

Une journée intensive est nécéssaire pour mémoriser l’enchainement. Il se divise en 3 parties principales :

  • Premièrement, Pai da Fa : technique (fa) de stimulation par les frappes (pai da) consistant à frapper avec la paume ou le dos des mains en certains endroits du corps (cuisses, bras, dos) le passage des méridiens Yang principaux qui démarrent ou finissent autour des yeux,
  • Deuxièmement, conduire l’énergie dans les mains, depuis le corps placé dans une posture spécifique permettant à l’énergie d’être dirigée par des mouvements de torsion lente des bras, et la flexion particulière des poignets, jusqu’au centre d’émission de l’énergie situé au milieu des mains : les Laogong,
  • Troisièmement, conduire les mains vers les yeux : capables d’émettre le QI par les Laogong (centre des paumes) et les zhongchong (extrêmité du médius), les mains sont alors montées à hauteur des yeux pour décrire dans l’espace différents mouvements auxquels les yeux vont devenir réceptifs.

Dans la pratique du Qi Gong des yeux, ce ne sont pas les yeux qui bougent volontairement comme en gymnastique, c’est le Qi qui guide indirectement les mouvements de l’œil grâce au déplacement des mains…

Le travail des yeux est beaucoup plus subtil qu’un simple travail musculaire, puis que nous rentrons alors dans le domaine des lois de déplacement de l’énergie qui opèrent sur un plan de correspondances avec les méridiens et autres canaux qui irriguent l’œil : le Qi émis par les mains devant les yeux conduit le sang et les liquides dans tout l’appareil oculaire.

De même, l’intention (YI), qui est celle de maintenir les yeux clos en relation constante avec le déplacement des mains les fait se déplacer sans que le conseil donné soit celui de bouger les yeux. Le mouvement qui s’opère est alors très différent, la relation devient magnétique.

Catherine Bousquet en train de pratiquer le Qi Gong des Yeux
Catherine Bousquet en train de pratiquer le Qi Gong des Yeux

OBJECTIF du Qi Gong des yeux :

  • Restaurer une circulation harmonieuse dans tous les tissus (choroïdien et autres couches rétiniennes, jusqu’au corps vitré qui ne possède pas de vaisseaux propres) pour nourrir l’œil (inclus les fibres élastiques et collagêne de la musculature oculaire jusqu’à l’insertion du nerf optique),
  • Lui conserver ou l’aider à recouvrer sa mobilité et son pouvoir de réfraction,
  • Régénerer son acuité en redonnant au cristallin plus de malléabilité pour stabiliser et équilibrer les rapports d’accomodation.

La pratique régulière (40 minutes par jour le premier mois avant d’espacer la pratique quand l’amélioration sera vérifiée) est indispensable pour apprécier les effets remarquables de la méthode.

Classification des troubles de l’œil pour lesquels la pratique du Qi Gong est conseillée :

  • Anomalie des couleurs,
  • Cataracte,
  • Cécité,
  • Conjonctivites,
  • Décollement de la rétine,
  • Glaucomes,
  • Hémorragie de la conjonctive,
  • Iritis,
  • Infections en ophtalmologie,
  • Kératite,
  • Névrite optique,
  • Paralysies oculomotrices,
  • Thrombose des vaisseaux de la rétine,
  • Traumatisme cornéen,
  • Troubles de la vue,
  • Troubles de l’accommodation,
  • Uvéite postérieure,
  • Yeux secs.

LES CLEFS DE LA GUERISON : régularité, concentration, décontraction, patience et perséverance, ne pas douter, guider chaque pensée et action avec amour.

Plusieurs stages de Qi Gong des Yeux sont proposés par Terre d’Asie. Retrouvez toutes les informations à la page Stage de Qi Gong des Yeux

(cliquer pour fermer le volet)

QI GONG des CINQ ANIMAUX, Wu Qin Xi (cliquer pour le détail)

La tortue et le serpent, symbole de WUDANG PAI

La tortue et le serpent, symbole de WUDANG PAI, est aussi celui du Qi Gong : le feu du cœur doit pouvoir descendre sous l’eau l’eau des reins pour engendrer le Qi, comme la vapeur sortant d’une casserole cuisant sur le feu.

Quand un pratiquant fait un mouvement de Qi Gong sans resepecter les bases, l’expression devient : faire bouillir une casserole sans eau sur le feu.

L’ORIGINE :

L’origine du Qi Gong des cinq animaux est attribuée à HUA TUO né en 110 après JC, médecin chirurgien chinois ayant marqué l’histoire de la médecine en réalisant l’art de l’ouverture abdominale, la suture et certaines découvertes en obstétrique.

L’OBJECTIF :

Chaque enchaînement simulant les déplacements d’un animal permet d’améliorer le fonctionnement et l’harmonisation d’un organe interne spécifique.

Ce Qi Gong assouplit les articulations, les tendons et renforce les muscles. Pratiqué régulièrement, c’est un anti-âge et anti-stress efficace.

Chaque animal dans la théorie chinoise des 5 éléments « wu xing » est lié à un élément (mouvement), qui peut varier selon les écoles et traditions, l’ours, le cerf ou le singe pouvant remplacer le serpent et le dragon, et leur symbolique refléter l’énergie d’autres organes.

Le Jeu des cinq animaux enseignés à Terre d’Asie suit ces correspondances :

  • GUI (Tortue) = SHEN (Rein) = SHUI (Eau),
  • SHI (Serpent)= XIN (Cœur) = HUO (Feu),
  • HE (Grue) = FEI (Poumon) = JIN (Métal),
  • LONG (Dragon) = GAN (Foie) = MU (Bois),
  • HU (Tigre) = PI (Rate) = TU (Terre).

De l’extérieur vers l’intérieur.

Ces enchaînements sont utilisés autant dans les COURS DEBUTANTS, car l’apprentissage du mouvement permet d’aborder de façon ludique les fondamentaux du Qi Gong, qu’en COURS AVANCES pour approfondir les bases, qui sont aussi la structure interne, profonde du Qi Gong.

Maître Chen Li Sheng démontrant le Tigre
{"popup_fix":"false"}
(cliquer pour fermer le volet)

JIBEN GONG et DAN DAO (cliquer pour le détail)

Les Jiben Gong, ou fondamentaux, et le Dan Dao, la Voie qui émerge du Dantian, de Maître YUAN LI MIN ouvrent la voie martiale. La lenteur, comme en Taiji Quan, et la répétition du geste comme en Qi Gong préparatoire, permettent de travailler la coordination (xie tiao) indispensable au développement de la force interne.

Jiben Gong avec Maître Yuan Li Min au Wudang, août 2015
Dan Dao avec Wei Zi, disciple de Maître Yuan Li Min au Wudang, août 2016
{"popup_fix":"false"}
(cliquer pour fermer le volet)

Retrouvez les horaires et prix des cours sur la page de présentation générale des cours.

Catherine Bousquet janvier 4th, 2017